Chapes fluides

La chape est un mortier, à base de ciment, appliqué au sol pour aplanir, ajuster et niveler le support désiré. Il existe plusieurs variétés de chapes : le ravoirage (sous-chape), les chapes fluides anhydrites, les chapes fluides ciments ainsi que les chapes allégées. Excepté le ravoirage qui doit recevoir une chape de finition, les autres types de chapes sont destinés à être recouverts par un revêtement de sol ou à bénéficier d'une finition de type béton ciré ou résine. Nous vous proposons plusieurs applications pour répondre à vos contraintes techniques. Ces types de chapes sont accessibles dans les 24 à 36 heures après leur pose.

 

L’ensemble de ces chapes fluides sont utilisables en neuf comme en rénovation. Leurs principales applications sont :

  • les maisons individuelles
  • les logements collectifs
  • les locaux tertiaires et bâtiments administratifs
  • les locaux résidentiels.

Chape de ravoirage

Ce mortier maigre autonivelant est composé de ciment, de sables et d’adjuvants. Il permet de mettre à niveau la cote souhaitée et assure l’horizontalité d’un support en recouvrant ou non les canalisations techniques (plomberie, chauffage et d’électricité).

Principales applications

  • Locaux résidentiels
  • Locaux tertiaires

Cette chape garantit une bonne planéité du sol avec un excellent enrobage des canalisations techniques.

Chape fluide anhydrite

Constitué d’une base de sulfate de calcium, ce type de chape existe sous 4 déclinaisons :

  • Classic – adapté notamment au plancher à eau réversible ou non (avis technique 13/14-1244)
  • Classic PRE – adapté notamment au plancher rayonnant électrique réversible ou non (avis technique 13/13-1190)
  • Thermio + – particulièrement adapté à la nécessité d’une faible épaisseur (avis technique 13/12-1184)
  • Initio – convient à la plus part des finitions sauf les planchers chauffants (avis technique 13/12-1140)

La chape fluide anhydrite est un mortier autonivelant et autolissant naturel, destiné à la réalisation des chapes désolidarisées ou flottantes en intérieur de bâtiments. Cette chape facilite la pose de certains revêtements particuliers comme le carrelage en diagonale par exemple. De plus, elle s’adapte à tous vos types de planchers aussi bien neufs qu’en rénovation.

Principales applications

  • Les planchers chauffants à eau chaude utilisant des tubes en matériaux de synthèse
  • Les chapes flottantes sur isolant thermique et/ou acoustique
  • Les superficies supérieures à 300m²

Sa conductivité thermique est supérieure aux chapes traditionnelles de 30%

Cette chape implique :

  • Une mise en œuvre rapide et facile à l’aide d’un laser qui garantit une excellente planéité
  • Un retrait pratiquement inexistant
  • Une sensibilité à l’humidité et à l’eau
  • Une mise en chauffe possible au bout de 7 jours pour les planchers chauffants
  • Une pose du revêtement envisageable entre 3 et 6 semaines (selon la mise en chauffe)
  • La nécessité d’un joint de fractionnement à partir de 200m²
  • Une phase de ponçage obligatoire notamment pour permettre la pose d’un carrelage

chape-coulee

Chapes minces auto lissantes

Ce type de chape fait partie également de la famille des chapes fluides anhydrites. Elle vous permet de gagner dans l’épaisseur de votre chape et ainsi d’adapter l’épaisseur de votre sol et de vos finitions à votre contexte. Un treillis fibre de verre est généralement intégré à ce type de chape et lui apporte une très bonne stabilité dans le temps.
(Avis technique Weber 41-90).

 

Chape fluide ciment

Formulé à base de ciment (avis technique Viscochape 13/12-1171 ou Advanti CCX 13/14-1263), ce type de chape existe sous 3 déclinaisons :

  • Viscochape ou chapfluid CCX (hors plancher chauffant)
  • Viscochape force ou métal ou chapfluid CCX métal (plancher chauffant réversible ou non)
  • Chape mince – faible épaisseur (avis technique 12/08-1521 et Weber 43_20)

Cette chape est utilisée principalement pour précéder une pose de carrelage et permet une excellente résistance mécanique.

Principales applications

  • Maisons individuelles, logements collectifs
  • Bureaux, bâtiments administratifs

 

Cette chape autonivelante implique :

  • Un faible retrait, mais plus important que l’anhydrite
  • Des joints de fractionnement tous les 40 ou 60 m² et aux passages de portes
  • Une mise en chauffe possible au bout de 7 jours
  • Une insensibilité à l’humidité, qui rend cette chape utilisable en zone inondable
  • Une pose du revêtement possible sous 2 à 4 semaines
  • Un ponçage obligatoire
  • La nécessité d’application d’un produit de cure en surface pour éviter toute forme de craquellement

 

coulage-chape

Chape fluide Technis R

Cette chape est réalisée à base de liants spéciaux (avis technique 13/14-1224). Elle est particulièrement adaptée aux planchers chauffants basse température à eau réversibles ou non.

Cette chape implique :

  • Une insensibilité à l’humidité et à l’eau
  • Une mise en chauffe ou pose de revêtement possible au bout de 7 jours
  • La nécessité d’un joint de fractionnement au-delà de 500m²
  • Aucune phase de ponçage
  • L’application de produit de cure n’est pas nécessaire
  • Une absence totale d’armature
  • La possibilité d’application d’une résine de finition

Chape acoustique

La chape acoustique est une association d’un isolant acoustique et d’une chape fluide. Elle permet de réduire les bruits des impacts et nuisances sonores.

Principales applications

  • Locaux résidentiels.
  • Locaux tertiaires.

 

Cette chape ne peut pas être utilisée sur les sols extérieurs, les sols mouillés en permanence et les sols industriels.